PSYchologue, PSYchiatre, PSYchothérapeute ou encore PSYchanalyste… 


 
Il n’est pas toujours évident de s’y retrouver dans le monde des « PSY », d’autant plus que notre pays manque de réglementation à ce sujet.

Pourtant, il existe des différences bien distinctes entre ces titres.

Je vous propose ici quelques pistes pour vous y retrouver.


 

Le titre de psychiatre est protégé par la loi. Le psychiatre est avant tout un docteur en médecine qui a suivi une formation universitaire de 7 ans et une spécialisation de 5 ans en psychiatrie. Il peut ainsi prescrire des médicaments et délivrer des certificats médicaux. De plus, ses prestations sont partiellement remboursées par l’INAMI.

 

Le titre de psychologue est également protégé par la loi. Pour l’obtenir, il faut avoir effectué une formation universitaire de 5 ans. En Belgique, la Commission des Psychologues  est chargée de vérifier que le professionnel souhaitant porter le titre de psychologue possède bien les diplômes requis.

 

Il existe différents types de spécialisations chez les psychologues, ils peuvent donc exercer dans des champs très différents. Ainsi, il ne faut pas confondre le psychologue clinicien formé à intervenir dans le secteur de la santé (ce qui est généralement la première étape vers la spécialisation en psychothérapie) et, par exemple, le psychologue du travail faisant du recrutement en entreprise.

 

Le titre de psychothérapeute n’est toujours pas protégé pas la loi belge. Cela veut dire que n’importe qui peut se prétendre « psychothérapeute » sans enfreindre aucune loi et recevoir des personnes en consultation.

 

De nombreuses formations sont proposées aux psychothérapeutes, si la plupart sont très intéressantes et contrôlées, elles ne peuvent suffire en elles-mêmes. Ces techniques doivent être pratiquées par un professionnel solidement formé. Néanmoins, la profession de psychothérapeute est souvent assumée par des psychologues ou des psychiatres qui suivent des formations complémentaires.

Lorsque vous consultez un psychothérapeute, n’hésitez pas à lui demander son parcours de formation et assurez vous qu'il a suivi (ou suit) une spécialisation en psychothérapie.

 

Le titre de psychanalyste est également un titre qui n’est pas protégé par la loi. Il s’agit en fait d’une personne qui pratique la psychanalyse, qui est un type particulier de psychothérapie. Il existe d’autres types de psychothérapies comme les thérapies cognitives et comportementales (TCC) ou les thérapies systémiques.